Saintongeoise demi-deuil
St-Jean d'Angély
Champanais de grand deuil
Châteauneuf sur Charente
Coiffe carrée
St-Hilaire des Loges
Mothaise de cérémonie
Saintongeoise de jeune fille
Aulnay
Saintongeoise
Loulay
Saintongeoise de cérémonie
Mazin
Dentelle à l'aiguille
Champanais de grand deuil
Malaville
Saintongeoise de mariée
Mauzé sur le Mignon
Champanais de jeune fille
Matha
Champanais de tous les jours
Gourvillette
Barbichet de cérémonie
Brigueuil
Saintongeoise demi-deuil
Loulay
Saintongeoise de cérémonie
Aubigné
Pèleboise de cérémonie
Thorigné
Saintongeoise de mariée
Brioux
Saintongeoise demi-deuil
Mauzé sur le Mignon
Saintongeoise de grand deuil
Mauzé sur le Mignon

Le fil, ténu
qui fait dans le jour
toute la dentelle
des rêves.

Les plis, les courbes
dans l'orbe du visage
toute la fragilité
du monde, le désir
qui suit la lumière
des femmes en allées.

Saint-Maixent l'Ecole et les alentours sont un carrefour de plusieurs influences à la fin du XIXe siècle: la mothaise à l'Est, la malvina au Nord et la créchoise à l'Ouest et au Sud

Avant cette diversification, les rares documents existants nous donnent une vague idée de sa structure et la base de la forme que nous avons est réalisée à partir d'un modèle monté d'origine confié à Francis Millerand pour sa restauration et en usage vers 1860-1870. Elle est très semblable au type mothaise de la même époque et était sans doute à l'origine sur calotte matelassée. Sa structure cartonnée, que nous décrivons ci-dessous, ne s'est pas affinée et l'ensemble pouvait être volumineux.

Descriptif et assemblage

Le carton cousu met l'accent sur les prinques arrondissant bien le visage. Ce carton est recouvert d'une toile puis d'un satin en coton ou en soie et coton, bleu ou ivoire.

 carton_01L'avant de la carcasse
 carton_02L'arrière du carton  carton_03Le carton de profil

Le toquet, dentelle montée sur un galon, est posé à cheval sur la bordure du visage. Les extrémités sont paillées ou tuyautées pour faciliter l'arrondi.

Puis à l'avant, une cornette en tulle ou en mousseline se replie en suivant le mouvement des prinques.

Le toquet et la cornetteLa cornette repliée sur les prinques
L'extrémité paillée du toquetL'extrémité paillée du toquet

Le fond de coiffe brodé recouvre l'ensemble. A l'arrière les extrémités sont plissées grossièrement et l'avant est monté sur une large passe garnie de dentelle paillée assez haut , comme dans le coeur de Lezay.

Fond de coiffeL'arrière du fond de coiffe L'avant du fond de coiffeL'avant du fond de coiffe

Un ensemble de ruban moins large que la mothaise se pose sur la passe et se termine au dos par un noeud et deux pans.

Le noeud sur la passeLe noeud sur la passe Le noeud à l'arrièreLe noeud à l'arrière

 

Appartenance sociale

Comme pour les autres types en Deux-Sèvres, la mousseline unie était portée pour les deuils ou les jours ordinaires.

 
Vieux couple de la région de St MaixentMagdeleine Rossard (1819-1903) et son époux
montage 10Melle Martin devant sa boutique?

 

Antériorité

Sans en avoir dans nos collections, il est possible que cette coiffe ait été à l'origine montée sur une calotte matelassée comme les autres modèles dans le voisinage

Aire géographique

Cette coiffe était portée dans l'agglomération de Saint- Maixent et sa banlieue.